© 2019 par Code F. - Tous droits réservés       

  • Annick K.G.

Un REER, en ai-je vraiment besoin?

C'est la question que nous avons posée à Patrick Genest, Planificateur financier, notre expert invité de ce mois de janvier. Et voici ce qu'il a répondu!

Le saviez-vous?  Les gouvernements (tant fédéral que provincial) et les régimes de pensions de votre employeur (pour les plus chanceux) ne couvriront qu’environ 57 % des revenus dont vous aurez besoin pour maintenir le même niveau de vie à la retraite.

Il ne vous restera, dès lors, que vos épargnes individuelles pour assurer un remplacement de revenu total, soit au moins les 43% restants qui n’auront pas été couverts par le gouvernement ou votre employeur. 

Alors, comment pourrions-nous donc envisager une retraite ou même parler d’épargne sans inclure le REER (régime enregistré d’épargne-retraite), le plus populaire des régimes d’épargne dont l’une des principales vertus est la déduction d’impôt et le fait que notre épargne peut croître à l’abri de l’impôt jusqu’à ce que nous en ayons besoin ? 


Pour plus d’outils, abonnez votre entreprise à notre bulletin d’éducation financière ? Visitez : www.codef.ca ou contactez-nous au 418 808 2667 ou à infos@codef.ca